1315 Views |  Like

La neige à Central Park

Après les photos quelques peu dérangeantes de Jessica Dimmock, je vous propose une petite virée du côté de New York. En effet, j’y étais en début d’année et j’ai pu découvrir un Central Park assez rare pour nous autres vacanciers.

central-park-frozen-live-06

En effet, on a souvent l’habitude de partir à New York quand il commence à faire chaud. Même dans les périodes de fortes chaleurs, il faut avouer que la situation géographique de la ville permet assez facilement au vent de s’y engouffrer et nous tenir plus ou moins à des températures soutenables. Partir à New York en plein mois de janvier est plutôt rare pour nous autres européens mais c’était un peu la petite aventure de ce début d’année.

Comme vous avez pu le voir dans les médias, il a fait froid, très froid, à New York, avec des températures de -12°C soit -20°C en ressenti. Jamais je n’ai eu aussi froid. Même à la montagne, je n’ai pas eu de vents aussi mordants. L’avantage, c’est qu’avec les vents, il a tout de suite fait super beau les jours d’après.

Après une journée de tempête ralentissant New York dans son ensemble (oui, c’est très rare et il n’y a que la neige pour cela), le lendemain fut donc synonyme de ciel bleu et de soleil, et ce, malgré toujours une température aux alentours de -15°C. Cela a permis quand même la découverte d’un Central Park méconnu des européens, vide et blanc. Tout le parc était recouvert de neige et certains ont même pu chausser les skis ou sortir les luges. Il y avait si peu de monde qu’on avait l’impression d’être en pleine campagne. C’est d’ailleurs très surprenant puisque je vous rappelle qu’on était tout de même au cœur de Manhattan !

J’ai pu ainsi faire le tour du Lac de Central Park avec l’immense joie d’entendre mes pas s’enfoncer dans la neige avant d’aller rejoindre le mémorial de Strawberry Fields et rendre ainsi hommage à John Lennon. Après une petite pause déjeuner, le retour vers la civilisation s’est faite en douceur en rejoignant le sud du parc via des allées toutes recouvertes d’une neige immaculée.

Si vous ne connaissez que le Central Park verdoyant, je ne peux que vous conseiller de découvrir un jour le Central Park sous la neige synonyme de réel calme dans la vie trépidante des new-yorkais. Certes, il fera froid mais la lumière plus basse vous fera profiter au maximum du peu de chaleur que le soleil pourra vous apporter. Avec un tel froid, chaque petite montée de chaleur est plus que perceptible, ce qui rend l’expérience tellement différente.